Aller au contenu principal

Un projet exemplaire sur le plan environnemental

Le projet se veut exemplaire sur le plan du respect et de la protection de l’environnement. Dans le cadre des études préalables, l’Etat mène donc toutes les études visant à limiter les impacts de la nouvelle infrastructure sur le milieu naturel et humain. Cette exigence s’applique également à la préparation de la phase chantier.

Un projet exemplaire sur le plan environnemental

Les études menées

  • Eau (hydrologie, hydrogéologie) et assainissement : pour évaluer les impacts du projet en cas de crue de la Seine, mesurer ses interactions sur les écoulements souterrains, préciser les modalités de récupération et de traitement des eaux de la nouvelle plate-forme.
  • Faune et flore : pour connaître les enjeux écologiques de l’aire d’étude, identifier les impacts du projet, prévoir les éventuelles mesures d’évitement, de réduction ou de compensation de ces impacts, évaluer les incidences du projet sur les sites Natura 2000 (en l’occurence sur le site des « Boucles de la Seine Aval)...
  • Risques technologiques : le projet ne traverse aucune zone d’aléas rattachée à un Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT).
  • Situation des sols et des eaux souterraines : pour définir le plan de gestion afférent à la réalisation du projet d’infrastructure et arrêter les dispositions techniques particulières concernant les fondations des ouvrages d’art.
  • Air et santé : pour évaluer les incidences du projet et ses effets cumulés avec ceux de l’Ecoquartier Flaubert sur l'air et la santé. Au regard des flux de circulation attendus, la réglementation impose également au maître d’ouvrage une évaluation des risques sanitaires.
  • Nuisances sonores : pour évaluer les incidences du projet et ses effets cumulés avec ceux de l’Ecoquartier Flaubert en matière de bruit et prévoir les éventuelles mesures de réduction.
  • Insertion architecturale et paysagère : pour définir une logique de conception architecturale des ouvrages d’art, des écrans acoustiques et des emprises sous ouvrages et une logique de conception paysagère pour le bassin de traitement et les emprises du projet routier, cohérentes avec les partis architecturaux et paysagers pris pour la conception de l’Ecoquartier Flaubert.


Un chantier respectueux de l’environnement

Les entreprises qui travailleront sur le chantier des accès définitifs suivront un Plan de Respect de l'Environnement :

  • Tri maximal des déchets de chantier et objectif "zéro déchet produit" ;
  • Réduction au minimum des déchets provenant des terres excavées ;
  • Traitement avant rejet de l'ensemble des eaux issues du chantier.

La maîtrise d’ouvrage insérera des clauses d’insertion sociale dans ses marchés de travaux.