Aller au contenu principal

Historique

Le sixième franchissement de la Seine, à Rouen, est un projet qui remonte aux années 1970 (inscription au schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de 1972) mais qui ne s’est véritablement déployé qu’après la construction des autoroutes A 13 et A 150.

Il s’est concrétisé en septembre 2008 par la mise en service du pont Flaubert et de ses accès dans leurs configurations actuelles.

Historique

Etudes de faisabilité

  • Les études de faisabilité du 6e franchissement de la Seine à Rouen ont démarré au début de la décennie 1980. Plusieurs scénarios étaient envisagés : doubler le pont Guillaume-le-Conquérant ou construire un nouvel ouvrage de franchissement de la Seine  à l’ouest de Rouen (pont à gabarit fluvial, pont fixe - levant à gabarit maritime ou tunnel).
  • Les études ont été relancées avec la réalisation de la première tranche de la voie rapide Sud III dans les années 1990. Le lieu d’implantation du pont - à quelques centaines de mètres en aval du Pont Guillaume-le-Conquérant - a été arrêté en 1994.  Ses caractéristiques techniques - un pont levant permettant le passage de très grands bateaux - ont été choisies en 1998.

 

Objectifs

L’objectif d’un sixième franchissement était d’assurer un lien en traversant la Seine sans passer par le centre-ville de Rouen. Ce faisant, le projet permettait aussi de favoriser la desserte du port de Rouen et des zones industrielles voisines, d’améliorer l’environnement urbain des quartiers Ouest du fait de la diminution du trafic et d’assurer un bon fonctionnement du projet de réseau de transport en commun TEOR.

 

Phasage

  • Compte tenu du contexte urbain (usine Grande Paroisse en activité) et de l’effort financier très important que représentait la réalisation d’un pont levant et ses accès dans une configuration de voie rapide urbaine, l’opération a été décomposée en deux phases successives : 
    - le « projet fonctionnel » : raccordement du pont à la voirie existante rive droite et rive gauche ;
    - le « projet définitif » : raccordement direct du pont à l’A 150 en rive droite et à Sud III en rive gauche.
  • Le projet global a été déclaré d’utilité publique le 28 septembre 2001.
  • Le projet fonctionnel a été mis en service le 25 septembre 2008, avec l’adjonction d’une trémie sous le rond-point de la Motte pour améliorer la fluidité du trafic. C’est la configuration que l’on connaît aujourd’hui : rive gauche, l’ouvrage débouche sur les ronds-points de Madagascar et La Motte ; il n’est donc qu’indirectement relié à la voie rapide Sud III.

 

 

Les accès du pont Flaubert rive droite

Dans le cadre du projet fonctionnel, les accès du pont Flaubert rive droite ont été réalisés par un raccordement au viaduc des Barrières du Havre. Le sens A 150 > pont Flaubert est assuré par deux voies de circulation assurant une continuité avec celles de l’A 150. Le sens pont Flaubert > A 150 est assuré par 2 voies de circulation passant à 1 voie pour assurer la jonction avec celle venant de l’avenue du Mont Riboudet et constituer ainsi les deux voies de l’A 150.

Dans le cadre du projet définitif rive droite, il était prévu une solution de raccordement semi-enterrée et la réalisation d’un point d’échanges complexe assurant tous les mouvements entre l’autoroute A 150, l’accès au 6e pont, l’avenue Bernard Bicheray et la Route du Havre.

Depuis la mise en service du projet fonctionnel (2008), le secteur a fortement évolué : le centre commercial Docks 76 est entré en activité en 2009, le palais des sports Kindarena a été inauguré en septembre 2012 et le quartier Luciline (logements, bureaux) se développe. Par ailleurs, la reconquête des bords de Seine se poursuit (ré-aménagement des quais, reconstruction des hangars).

Le projet visant à aménager de façon définitive les accès du pont Flaubert rive droite devra être ré-étudié pour s’adapter à ce nouveau contexte urbain.


Trois pistes d’amélioration du projet fonctionnel sont envisagées :

• création d’une bretelle de sortie réservée aux transports en commun depuis le pont Flaubert vers le pôle d’échanges TEOR situé avenue du Mont Riboudet pour assurer une interconnexion entre les lignes historiques du TEOR (T1, T2 et T3 en rive droite) et la nouvelle ligne de transports en commun desservant la nouvelle gare rive gauche et l'Ecoquartier Flaubert ;
• réalisation d’une continuité à 2 voies entre le pont Flaubert et l’A 150 ;
• aménagement d’une bretelle de sortie à 2 voies de circulation pour le sens A 150 > Rouen centre.